Aux petits bonheurs de Sophie

27 février 2015

Paris #7

Toujours en ce vendredi matin, nous nous sommes arrêtés, intrigués, devant le musée Carnavalet, nous ne connaissions pas du tout, puis nous sommes entrés, pour voir le jardin, et enfin, nous nous sommes décidés pour la visite, gratuite, de ce musée qui retrace l'histoire de Paris. Comme il y a beaucoup à voir, je vous le propose en plusieurs temps, aujourd'hui, je m'intéresse à l'extérieur, dimanche, je vous emmène voir les collections (et il faudra peut-être un troisième billet, même si je n'y mets pas tout...) 

Carnavalet entrée

Carnavalet jardin

Carnavalet cour

Carnavalet jardin cour

Posté par NounoursPTML à 06:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


26 février 2015

Paris #6

En ce vendredi matin, nous avons flâné un peu sur l'île Saint Louis, un peu dans le marais avec Lysette que nous avons eu le plaisir de retrouver durant notre séjour. Dans la cour de la Maison de l'Europe de Paris (35-37, rue des Francs-Bourgeois) , nous avons pu admirer ce bel oeuf de Pâques offert par la Croatie à la France :

oeuf 4

oeuf 3

oeuf détail

oeuf 2

Oeuf 

Bien sûr... Je veux le même !

des détails sur le blog de Paris, Maman et moi, mais cherchez les deux éléments parisiens sur l'oeuf avant de cliquer sur le lien pour les réponses !

Posté par NounoursPTML à 06:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 février 2015

Pochette parisienne

Toujours Paris, mais côté point de croix avec Les Brodeuses Parisiennes.

Il y a quelques temps, j'ai été contactée pour une proposition de partenariat avec Les Brodeuses, j'ai dit oui ! J'ai pu choisir parmi 4 pochettes celle que j'allais broder et vous présenter. Voici donc celle sur laquelle j'ai jeté mon dévolu dans l'idée de l'offrir ensuite à mon amie Geneviève (Il ne vous aura pas échappé que ce n'est pas tout à fait mon style habituel, d'autant que je suis déjà équipée). Voici donc l'ouvrage terminé. Pour être sûre que les fils des points de piqûre ne se retirent pas, j'ai doublé le lin d'un bout de Vliseline thermocollante.

DSC00755

Un cadeau parfait pour une future parisienne !

DSC00756

DSC00757

J'ai pu constater que ma soeur utilisait toujours la sienne (je l'avais brodée en 2010) avec grand plaisir !

***

[Apparté] J'ai souvent lu des remarques sur le prix des articles des Brodeuses, voici comment je vois les choses.

Cette pochette est vendue 41,50€, cela inclus la pochette aux finitions parfaites (voir les photos ci-dessous) et la grille. Si j'avais dû la faire moi-même, pour réussir à trouver les mêmes fournitures, je me serais tournée vers France Duval Stalla puisque c'est de là que vient le tissu étoilé. Il m'aurait fallu un coupon de ce tissu, un petit coupon de lin (à trouver ailleurs), une fermeture de 15 cm, du biais gris, de la cordelette, un coupon de toile épaisse pour l'intérieur, un mousqueton, j'arrive à un montant d'environ 24€. Pour une grille de cette taille, il faut compter de 5 à 10€. Vient, enfin, le temps à passer à la couture, probablement plus d'une heure si je devais m'y essayer, cela n'a pas de prix lorsqu'on le fait soi-même, mais le faire confectionner par une tierce personne, si. Alors, le prix à payer me semble tout à fait acceptable. Mille fois plus acceptable à mes yeux que  200€ pour ce jean pré-usé de marque (oui, là, je crie à l'arnaque !) sans parler de certains smarthphones (made in China de toutes façons) ou capsules de café dont le prix inclus surtout celui du rêve ou de l'ego (à mon sens) et enrichissent ceux qui en ont eu l'idée et non les petits travailleurs de l'ombre.

Les petits créateurs, qu'ils soient musiciens, brodeurs, couturier, dessinateurs.. ont besoin d'être soutenus, surtout à l'heure du net où tout nous est offert gratuitement, parfois malheureusement par pillage, illégalement. Tout travail mérite salaire, tout le monde est d'accord là-dessus lorsqu'il s'agit du sien propre, mais tout de suite moins en ce qui concerne la musique, le point de croix, les dessins et pourtant, ces activités demandent du temps. Pour donner un concert, le musicien n'arrive pas les mains dans les poches, il aura répété des jours et des jours auparavant, ce travail n'est pas rémunéré, seul le concert l'est ainsi que les disques qu'il arrivera peut-être à vendre (mon frère est musicien, j'en sais quelque chose). Pour créer une belle grille de point de croix, le créateur aura d'abord fait un dessin, puis l'aura mis en grille, même si certains outils informatiques permettent de dégrossir, il faut tout de même vérifier chaque case, chaque couleur, ajouter des traits, cela demande plusieurs heures, ensuite, il faut pouvoir vivre de sa création et cela est une autre histoire...  Ceci dit, je peux comprendre qu'une telle pochette ou que les grilles d'un grand abécédaire représentent une certaine somme à débourser lorsqu'on a un petit salaire, c'est vrai. Cependant, rapporté à l'usage que l'on en fera (l'utilisation de la pochette de nombreuses années ou le plaisir de broder durant des heures et des heures), est-ce si élevé ? A-t-on besoin de posséder énormément de choses à petits prix ou plutôt quelques articles choisis avec soin ? Ce sont des choix personnels, tout simplement. Je ne demande à personne d'être d'accord avec moi, je souhaitais juste remettre les choses en perspective. Et pour obtenir des grilles des Brodeuses à petit prix, il suffit d'acheter Création Point de Croix, pour à peine plus de 6€, on trouve toujours plusieurs grilles des Brodeuses dans chaque numéro. On peut aussi choisir de s'offrir un grand abécédaire à 2 ou 3 amies pour réduire les frais puisqu'il y a peu de chance que l'on utilise tout, par exemple...

Admirez ces finitions parfaites. Je n'ai pas trouvé l'endroit où se fermait la couture, c'est dire si le travail est irréprochable et fabriqué en France !

DSC00758

les poches extérieures sont entièrement doublées

DSC00759

DSC00760

pas de couture de fermeture visible (mais comment est-ce possible ??)

DSC00761

 

La pochette est livrée entièrement cousue, il faut donc passer la main dans la poche en lin pour broder, c'est assez délicat, mais faisable. Pour les pochettes simples (comme celle-ci par exemple), le fond intérieur est ouvert, il reste donc quelques points de couture à faire une fois la broderie terminée.

Posté par NounoursPTML à 06:35 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 février 2015

Paris #5

Un petit billet plein de verdure. Certes, il y a de grands parcs à Paris, mais dans les rues, il y a aussi, ici et là, des petits coins de verdure, pas toujours où on les attend... Nous n'avons pas pu nous rendre dans le quartier des Peupliers (rue Dieulafoy), ni rue des Thermopyles (et ce n'était peut-être pas la meilleures saison pour cela), mais à Paris aussi, on sent les prémices du printemps :

verdure mosaïque

Certes, en mosaïque, ça compte à peine... Rue de la Verrerie, dans le Marais

verdure mur

Un mur végétalisé au BHV

Verdure

Rue Tiquetonne

Et puis sur le Viaduc des arts, le long de la Coulée verte :

verdure blanche

verdure orange bis

verdure orange 

Dans le jardin du musée Carnavalet :

verdure rose foncé

Dans le parc de la Cité Universitaire Internationale :

verdure rose

Posté par NounoursPTML à 06:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 février 2015

Juste une mauvaise action /Tornade

Ah mais non, mais non ! Ce n'est pas possible ça, nous laisser en plan avec Barbara et Thomas, leurs histoires d'amours (impossibles, improbables ? Non pas ensemble, chacun de son côté) et devoir attendre longtemps avant de connaître la suite... Et oui, c'est le dernier Elizabeth George traduit en France. Si jusqu'ici, je savais que je pouvais connaître la suite de l'évolution des personnages principaux, car je n'avais pas encore tout lu, mais ce tome est sorti en octobre dernier, le suivant n'est sans doute pas près de sortir...

Et le roman ? On connaissait Barbara tête de mule n'en faisant qu'à sa tête, elle va vraiment très loin cette fois-ci et si Linley la couvre encore, plus ou moins, un peu malgré lui, on aurait assez envie de la secouer... Certes, elle arrive à ses fins, mais c'est difficile de cautionner son attitude (s'allier avec un tabloïd, couvrir des mensonges). Ceci dit, elle est fidèle à elle même et elle le fait vraiment pour la bonne cause, Hadiyyah, cette petite file qui est la si charmante et pétillante voisine de Barbara . Concernant l'histoire en elle-même, j'avoue l'avoir trouvée très emberlificotée sur plusieurs aspects, et au milieu, je m'ennuyais presque et le texte fourmillant de mots italiens m'a plus agacé qu'aidée à ressentir l'ambiance, je trouve que cela n'apporte rien au roman. Je n'ai rien contre l'italien, au contraire, mais cela ne sied pas à ce roman, selon mon humble avis. Ce n'est certainement pas le meilleur de l'auteure, cependant sur la fin, j'avais hâte de poursuivre ma lecture pour en connaître tous les dénouements. Elizabeth George nous laisse des ouvertures concernant Barbara d'un côté, concernant Thomas de l'autre (ça c'est mon côté midinette), je n'en dis pas plus.

DSC00748

Elizabeth George, Juste une mauvaise action.

***

Pendant ce temps, Le Prince puis Mademoiselle, ont lu ce roman. C'est l'histoire de Jersey, lycéenne qui perd mère et soeur dans une tornade. Elle refuse de croire à leur mort, son beau-père est tellement submergé par le chagrin qu'il ne peut plus s'occuper d'elle. Jersey apprend à ne compter que sur elle-même. C'est un roman fort, poignant sans être mièvre. Il s'adresse aux adolescents, mais il fait partie de ces ouvrage agréables à lire aussi pour les adultes. Il est captivant de bout en bout. Il va falloir que je le mette dans ma Pile A Lire, avec un mouchoir à côté. Il se lit rapidement.

DSC00762

Jennifer Brown, Tornade.

Posté par NounoursPTML à 06:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



22 février 2015

Paris #4

Puisque nous sommes dimanche, je vous emmène dans des églises. Nous n'en avons visité que deux, le samedi.

Dans l'après-midi, nous sommes allés voir La Madeleine, elle ne faisait pas partie de mes projets de départ, je n'y pensais pas alors que je n'y avais jamais mis les pieds (mais à Paris, il faut faire des choix tellement il y a de choses à voir), c'est en visitant un musée vendredi matin que l'envie m'est venue. Nous l'avons donc incluse à notre parcours. C'est cette église qui ressemble à un temple grec et qui n'a aucun vitrail, sise au centre d'une immense place où règne une circulation permanente. Pour s'y rendre, il faut en avoir l'envie, on ne passe pas devant la porte par hasard, il faut attendre le feu vert des passages pour piétons. Est-ce aussi pour cela qu'il n'y avait pas foule à l'intérieur (contrairement à Notre-Dame...  La Madeleine c'est 700 000 visiteurs annuels contre 13 000 000 pour Notre Dame) ? J'ai pris ces photos avec le Sony RX100 III qui offre une grande luminosité.

Madeleine

Madeleine côté

Madeleine port

Vue des marches : 

Madeleine vue

Madeleine allée

L'intérieur est très impressionnant

Madeleine plafond

Madeleine Autel

Madeleine Choeur

Madeleine haut choeur

Madeleine autel côté

Madeleine chaire

Madeleine lustre 

Madeleine orgue

Madeleine alcove côté

Madeleine alcôve face

Madeleine détail

Et alors que rien n'avait été calculé, cette dernière photo fait le lien avec l'église suivante.

Ce samedi soir, nous marchions depuis les Invalides en direction de Saint Germain des prés, il était 18h10 lorsque nous sommes passés devant Sainte Clotilde (rue Las Cases, juste avant, il y a la Chapelle de l'Enfant Jésus, nous n'avons pu y entrer, il y avait un office...), "et si nous visitions une église de quartier ?" (grands ignorants que nous étions alors). "Oh, et puis la messe est à 18h30", nous n'avions rien programmé en la matière, nous ne savions pas si nous irions ou pas à la messe ce week-end là (oui, cela nous arrive parfois de faire messe buissonnière...), encore moins où... Cela nous laissait le temps de faire un tour. Sans le savoir, nous venions de rater une Audition d'orgue, ainsi nous informait une paroissienne. Car la paroisse Saint Clotilde abrite l'un des plus beaux ensembles d'orgues de France et les titulaires sont prestigieux, moi, ça ne me parle pas, mais quand j'ai annoncé au Prince (qui fait de l'orgue d'accompagnement à la paroisse) que Jean Langlais y avait été titulaire, il a dit "ah oui, quand même !" (Jean Langlais c'est LA référence chez les organistes). Par contre, j'ai bien vu que ce n'était pas un petit orgue, la photo ne lui rend pas justice, mais il y a 3 claviers, des tas de pédales pour les pieds (Cavaillé-Coll-Mutin (1841)) ... En bas, il y avait également un autre orgue ( Le Renaud (1989) ? voir la dernière photo en bas à droite à cette page et utilisé par l'actuel titulaire Olivier Penin ici) relié à l'autre visiblement. Nous n'avons pas trouvé d'explications. Mais nous étions très impressionnés. Débute la messe. Alors, en ce samedi soir, fort peu de paroissiens, ce qui nous a paru un peu étrange vu les professionnels du chant et de la musique... et les gens chantaient fort faiblement lorsqu'ils chantaient... peut-être pour ces raisons ? Donc, arrive le premier chant...  et là, nous nous sommes regardés en entendant l'orgue : "ah oui, tout de même !" Nous seulement, il jouait toute la mélodie du chant , mais il ajoutait de jolies fioritures, c'était grandiose. Je rappelle que Le Prince qui, certes, n'est pas un professionnel, ne pratique que l'accompagnement pour les chants, réservant les morceaux, complets, mais courts, pour la sortie ! Et la chanteuse devait faire partie d'une importante chorale (selon notre curé, oui, il y aurait une importante chorale dans le quartier, mais je n'arrive pas à trouver les détails), on aurait dit une chanteuse d'opéra, elle roulait les r... A la fin de la messe, une fois que tout le monde avait quitté les bancs, j'ai enregistré le morceau de sortie, grandiose, de ce type : voir sur Youtube. Nous avons aussi découvert que le bulletin était associé à la feuille de messe du week-end et à notre grande surprise, qu'il n'y avait que 2 intentions de messe pour le week-end (à la campagne, ici, il y a de 10 à 30 intentions de messes pour les défunts par clocher, sachant que le plupart des clochers n'accueillent que 2 messes dans le mois, malgré cela, cela fait nettement plus d'intentions, les us et coutumes...). Bref, on peut supposer que c'est La Providence qui a mis cette église sur nos pas au bon moment, nous avons fait là de belles découvertes !

sainte clotilde orgue

Sainte Clotilde

Bon dimanche !

Posté par NounoursPTML à 06:04 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 février 2015

Lectures du moment

Voici des petites nouveautés trouvées cette semaine :

D'abord le Flow version française, nouvelle revue que nous avons vue partout à Paris, mais je ne l'ai pas achetée là-bas car je n'ai pas pris le temps de la feuilleter (et puis quand on doit marcher toute la journée, on évite de se charger...). Les articles sont sympathiques (dont un sur le bonheur/la pleine conscience, bon, je n'y apprends pas nécessairement grand chose, mais c'est toujours agréable à lire et puis ça résonne bien en moi), et surtout la mise en page est un petit plaisir à savourer par petits bouts, au gré des humeurs. Je ne sais pas encore si j'achèterai les suivants, mais au moins, j'aurai fait connaissance... et puis les petits cadeaux sont sympathiques, la guirlande a déjà trouvé sa place entre mon coin "atelier/passage" et le couloir de la chambre des filles... l'autre est un carnet et enfin, il y a 4 intercalaires à détacher, petites phrases en anglais mises en scène (lettres de Scrabble© sur fond tissu)

DSC00745

DSC01882

Ensuite, le Jardin d'Ici que nous attendions avec impatience, celui-ci, il était sous mes yeux juste avant de prendre notre train, je l'ai acheté en express sans le feuilleter. On retrouve tout à fait l'ambiance d'Esprit d'Ici, mais du coup, il faut avouer qu'il n'apporte rien de nouveau pour nous, ce n'est pas tout à fait une revue pour jardiner (contrairement à Rustica, moins glamour, mais très bien documenté, hyper pratique). Je suis contente d'avoir le n°1 également, mais sauf thèmes particuliers, je n'envisage pas d'acheter les suivants. Ceci dit, c'est vraiment toujours un régal pour les yeux !

DSC00746

Et le dernier est un album "points à relier" sur lequel je suis tombée à la librairie (à peine une nouveauté, il est sorti en juillet dernier, Animaux mystères en point à point, Ciloubidouille en avait parlé sur sa page facebook), une bonne occupation pour les grands enfants, relier les points de 1 à  1000 pour découvrir des animaux, c'est un grand format, pour en savoir plus, c'est ici. Autant, je n'ai aucun goût pour le coloriage, autant, je pense que je tenterai l'un de ces animaux... à moins que je ne m'achète la version Villes mystères en point à point...

DSC00747

Posté par NounoursPTML à 06:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 février 2015

Paris #3 Le salon de l'Aiguille en Fête

Comme je vous l'ai déjà expliqué ici et évoqué , nous sommes allés au salon de l'Aiguille en Fête durant notre séjour parisien et nous avons bien fait !

Certes, il y avait foule à certains endroits et il faisait beaucoup trop chaud, mais nous avions prévu de n'y passer qu'un couple d'heures ou un peu plus (ce que nous avons respecté sans le calculer). Ce qui m'intéressait avant toute autre chose était de rencontrer Les Brodeuses Parisiennes et Véronique Enginger, ensuite, j'avais prévu de passer voir les stands de Madame la Fée, Mes histoires à broder, Frou Frou, Une croix le temps d'un thé, Adeline Klam, Linna Morata, Motif Personnel, Atelier brunette... Nous avons commencé par aller voir Les Brodeuses car je devais récupérer La grande Histoire de Noël que j'avais commandée auparavant. Il y avait là Véronique avec Sophie et Judith, mais j'ai fait ma timide, je n'étais pas sûre de les reconnaître et nous sommes repartis faire un tour des stands en attendant l'heure de dédicace de Véronique au stand Le Temps Apprivoisé. Nous avons pu discuter avec la très sympathique Madame La Fée (et j'ai laissé Le Prince faire un choix parmi une sélection de grilles... en prévision de mon anniversaire... surprise !), nous avons pu admirer les broderies des divers stands, les beaux tissus, puis est venu l'heure de la dédicace. Je craignais la foule, mais que nenni, une personne avant nous, puis nous avons commencé à discuter avec Véronique, une autre personne est passée discuter également, nous nous sommes effacés le temps d'acheter Mon Journal au stand, dans le but de le faire dédicacer. Et c'est ensuite que nous avons eu pleinement le temps de discuter avec Véronique, nous avons évoqué le groupe des Toqués, son mari, son travail, comment elle procédait en partant du dessin pour arriver à la grille finale (pour vous faire une idée, c'est par ici, dans la vidéo, bien que ce soit très résumé et que l'on ne voit pas le travail de mise en grille au pixel près). C'était très intéressant et là, nous avons vraiment senti que Mon Journal au point de croix était quelque chose à laquelle elle tenait beaucoup, une histoire d'amitié avec Sophie ♥ Pendant ce temps, elle exécutait sa délicate dédicace. C'est alors qu'elle nous a suggéré de la faire compléter avec celle de Sophie. Ce que nous avons fait et nous avons encore discuté un bon moment avec cette dernière, beaucoup au sujet du respect de la création des auteurs, malheureusement si facilement pillée sur le net, ce fût très enrichissant ♥ J'ai alors également osé me faire connaître en tant que Sophie Bonheur (mon blog...) et cela lui parlait totalement (je vous en reparlerai plus tard, souvenez-vous, la pochette...), bref, un vrai moment de plaisir (malgré cette chaleur !). Ensuite, comme nous flottions sur notre petit nuage (oui, Le Prince aussi était enchanté de ces discussions), nous n'avions plus envie de rien, nous avons jeté un oeil rapide aux expositions, de loin, mais trop de monde (pour nous qui fuyons la foule comme la peste), envie de prendre l'air, de savourer ailleurs... Quelques photos de cet après-midi :

AEF boutons bonheur du jour

Pour le plaisir des yeux (car j'ai mon petit stock d'avance), les boutons en bois de l'Atelier Bonheur du Jour.

AEF boutons bonheur

AEF boutons idées

AEF des boutons

AEF idées boutons

Les Brodeuses Parisiennes :

AEF LBP

Voir en vrai les tableaux de Madame La Fée :

AEF Madame la fée

Le temps des dédicaces et quelques souvenirs :

DSC00741

AEF Véronique Enginger

AEF dédicace

AEF Sophie Bester

DSC00743

DSC00744 

Et pour Miss, j'ai tout de même pris ce cheval de crin en photo (Emilie Bransac):

AEF cheval noir

AEF cheval

de beaux souvenirs...

19 février 2015

Paris #2

Un petit tour du côté de la Tour... à la tombée de la nuit... 

DSC00714

Tour dessous

Tour Eiffel

 

Je ne pensais pas qu'elle scintillait tous les soirs, mais si, quelques instants ici et là [Le scintillement se superpose à l’éclairage doré. Constitué de 20 000 ampoules (5 000 par face) il anime le monument 5 minutes au début de chaque heure une fois que la Tour est éclairée, jusqu’à 1h du matin. Selon la source Tour Eiffel], et dire que nous avons failli manquer cela, nous commencions à tourner le dos à la dame de Fer au moment où cela commençait !

Tour clignotte

Tour de nuit

Posté par NounoursPTML à 06:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 février 2015

Paris #1

Au fil des prochaines semaines, je vous délivrerai des bouts de notre séjour en amoureux à Paris. C'était notre cadeau pour nos 20 ans de mariage. Nous n'avons donc pas oublié d'envoyer les cartes postales de remerciement à nos proches !

Je ne vais pas vous faire le voyage par le menu et dans l'ordre, mais selon mon humeur du jour au moment de préparer mes billets...

Je commence donc par notre visite du vendredi soir, après le salon de l'Aiguille en fête (patience, son tour viendra) : la Cité Internationale Universitaire. Pourquoi y sommes-nous allés ? Parce que le Prince y était logé 4 mois dans le cadre de ses études (mais il n'avait pas pensé m'y emmener lors de nos 3 séjours précédents), et l'an dernier, c'est notre futur architecte qui l'a visitée dans le cadre de leur semaine d'étude architecturale à Paris, alors, j'ai eu envie, à mon tour de découvrir ces lieux. C'est un immense campus composé de 40 "maisons" représentant 40 pays. Les photos ne sont pas toutes de la même qualité, nous étions en fin de journée, mais cela vous donnera une idée. Et pour en savoir plus, c'est par ici : Cité Internationale Universitaire de Paris (ainsi que les liens donnés sous chaque maison) et pour les visites organisées, voir cette page. Ces constructions sont à la fois témoins de leur région d'origine et de leur époque.

CIU entrée

CIU entrée droite

CIU entrée La Poste

L'accueil principal se fait ici, on y retrouve les services, le restaurant universitaire, le théâtre... Résidences André Honnorat, Robert Garric...

CIU vue

CIU Fondation BIERMANS-LAPÔTRE

CIU BIermans

La Fondation Biermans-Lapotre pour les étudiants belges et luxembourgeois.

CIU fondation USA

La Fondation des Etats-Unis

CIU maison canada

Maison des étudiants canadiens

CIU Argentine

Maison de l'Argentine

CIU Espagne

Collège d'Espagne

CIO Dannemark 

Fondation Danoise

CIU Norvège

Maison de Norvège

CIU Suède

Maison des étudiants suédois

CIU Suisse

Fondation suisse

CIU Inde

Maison de l'Inde

CIU Japon

Maison du Japon

CIU Afrique 

Fondation Lucien Paye pour l'Outre-Mer (à l'origine) et l'Afrique noire

CIU Tunisie

Maison de la Tunisie

CIU Asie SE

Maison de l'Asie du Sud Est

CIU Cuba

Fondation Abreu de Grancher pour les étudiants cubains

CIU Egypte

Fondation hellénique, superbe !

CIU régions France

CIU France

Maison des Provinces de France

CIU Monaco

Fondation Monaco

et mon coin préféré qui me fait penser à Oxford :

CIU D de la M

CIU Deutsh de la Meurthe

CIU Pavillon D de la M

La Fondation Deutsch de la Meurthe, la première édifiée

 Je n'ai pas tout photographié, comme vous pouvez le voir sur certaines photos, il commençait à faire très sombre sur la fin de notre visite (libre, mon guide étant Le Prince). Cela valait le coup d'y faire un tour, n'est-ce pas ?

Posté par NounoursPTML à 06:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



Fin »