En écho à cet intéressant article de Froschi :
DSC08704
C'est l'éducation que j'ai reçue, celle du Prince également... Pour nos parents c'était plus une question d'économie, mais aussi de cette vieille (très bonne) habitude "on ne gaspille pas"... Pour nous, c'est également une chasse au gaspillage (question de principes, cela fait partie de nos valeurs), mais aussi une attitude écologique, on ne jette pas ce qui peut encore servir... Et donc, un pot de pâte à tartiner (ou de sauce tomate, de confiture, une boîte de rillettes de thon...) est toujours raclé jusqu'à la dernière goutte. Je n'y ai jamais vu aucun acte de radinerie, mais bien un respect du travail des hommes, de la terre sur laquelle nous vivons...
Alors ici, c'est la méthode de la fine raclette, maman versait un peu de lait chaud dans le pot de pâte à tartiner pour s'en faire un chocolat chaud, chacun sa méthode, l'essentiel est d'aller jusqu'au bout.
Dans la même idée, nous servons des portions adaptées aux appétits de nos enfants et nous gardons toujours nos restes dans ces fameuses boîtes en plastiques pour un soir "ronde de restes".
Et pour le dentifrice, le tube de crème... c'est pareil, pressé jusqu'à la toute ultime dernière goutte...