J'avais oublié de mettre ce roman dans ma liste d'idées à lire... Une amie m'en a reparlé récemment car elle venait de le relire, aussi, dès que je suis retournée à la bibliothèque, je l'ai cherché et trouvé facilement. Quel bonheur de lecture ! Oh, bien sûr, au départ, je me suis demandé si j'allais vraiment y prendre plaisir tellement le niveau de vocabulaire était haut perché, je commençais à devoir ressortir mon dictionnaire pour être sûre de bien comprendre le sens de certains mots (je l'ai vite abandonné ensuite)... et puis les pensées de cette concierge peu ordinaire me gênaient un peu, les clichés étaient très chargés, nous étions dans la caricature des classes sociales, elle qui a beaucoup de culture avait finalement un esprit bien étroit à mon goût. Et puis assez rapidement, j'ai apprécié les différents personnages, j'ai commencé à goûter à l'humour qui émaillait surtout le journal intime de la jeune fille précoce de l'immeuble, j'ai lu avec plaisir les différentes pensées des uns et des autres... et puis cette nouvelle amitié qui est née entre certains habitants de l'immeuble... Au final, j'ai donc passé un excellent moment de lecture qui m'a ouvert d'autres horizons... Pour la fin, je reste légèrement dubitative, mais, ça... c'est mon côté Jane Austen, j'aurais aimé une autre fin, trop optimiste je suis ?

Un élément intéressant qui m'a été confié par Le Prince qui n'est pas adepte de ce genre de roman sans action, mais qui a lu deux ou trois chapitres au hasard : on peut se contenter de lire quelques chapitres épars sans chercher à connaître l'histoire car ils sont à chaque fois une nouvelle réfexion sur le monde (en général ou celui de l'immeuble, des relations entre les personnes...).

DSC03843

L'élégance du hérisson de Muriel Barbery