Entre deux balades, avant ou après la piscine, en voiture... tout le monde lisait par plaisir ou pour occuper le temps (bonne idée que les vacances d'ailleurs, retirez le PC à des ados, et tout de suite, ils lisent "parce que qu'est-ce que tu veux qu'on fasse d'autre ?" et pourtant, le PC est limité à la maison...)

Une pile de nos 6 lectures simultanées :

DSC07242

Les Stephen King pour nos fils et Le Prince, Jaqueline Wilson pour Mademoiselle qui est fan, un tome de la collection du Ranch de Pleine Lune pour Miss qui est fan et Fannie Flagg pour moi

DSC07088

J'ai donc commencé mes vacances avec Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg, un régal de lecture, on se plonge dans l'ambiance d'une Amérique dans l'Alabama des années 30 via les souvenirs d'une vieille dame qui les raconte à une quadra boulimique des années 80... Certains chapitres sont dans le présent, d'autre dans le passé, et enfin les autres sont les souvenirs personnels racontés par la vieille dame. Une vraie bonne lecture de vacances...

DSC08063

Après l'Alabama, retour en Europe du Nord avec L'hypnotiseur de Lars Kepler (en fait, un couple d'écrivains). Une histoire hypnotisante ! Tout n'est que rebondissements, on croit connaître le coupable, qui l'est peut-être bien, mais peut-être pas de tous les crimes... Cela commence avec un carnage dans une famille où seul a survécu le fils aîné, fort mal en point, mais suffisamment conscient pour accepter une séance d'hyptnose d'où découlera tout le reste... Je n'en dit pas plus, il faut vraiment avoir le plaisir de découvrir le roman au fil de sa lecture. Je comprends le succès du livre !

DSC07039 

Avant de partir, j'avais lu le dermier opus de la série de Camilla Läckberg avec Erica Falk, La Sirène, j'ai pris plaisir à retrouver les personnages de la série, l'intrigue reste toujours bonne, ceci dit, si je prends toujours autant de plaisir à lire cette auteure, je peux concevoir que l'on puisse se lasser de certains personnages si fidèles à eux même, ce n'est pas mon cas et Erica attend des jumeaux ! On retrouve la configuration habituelle du roman, le passé, le présent, ce qui les lie, ce qui lie les personnages entre eux, Erica qui ne peut s'empêcher de fourrer son nez dans l'affaire pour le bien de tous au final, bref, comme dans une série télévisée à laquelle on est accro, on apprécie de retrouver tout cela chez Camilla. Bien sûr, comme toujours, l'issue se dessine avant les explications finales, mais le rebondissement de la toute dernière page fait que l'attente de la prochaine traduction va être difficile à supporter !!