et cette fois, j'ai eu le temps de lire le livre dès sa réception et de le terminer bien avant sa sortie... Dans la dernière lettre du Club des Testeurs Amazon, ce roman était proposé, je me suis dit "pourquoi pas". Il est rare que lise un livre qui ne m'a pas été recommandé soit par une connaissance, soit par un article, soit par les bibliothécaires, soit par un blog, mais cette fois c'est le cas. Il s'agit d'un roman de type policier qui se déroule à Paris. Un journaliste anglais est, depuis 20 ans, à la recherche de son heure de gloire éphémère et donc largement passée. Voulant renouer avec le succès, il s'en va à Paris à la rencontre de l'homme qui, bien malgré lui, fût à l'origine de son succès de l'époque, mais il va alors faire connaissance avec un milieu bien obscur, rencontrer des gens à qui il va accorder facilement sa confiance malgré leur vie peu en accord avec la morale, et malgré lui... Dimanche dernier, j'en étais à la moitié du roman et j'en discutais avec une connaissance qui n'aime pas lire, je lui disais que je lisais un livre, mais que jusque là, je ne savais pas trop quoi en penser, ce qui l'étonnait beaucoup, pourquoi m'acharner ?? Parce que j'aime lire, je crois, et puis, là, j'avais en plus un avis à rendre, et je ne peux pas dire non plus que, si le livre ne me transportait pas, il ne m'ennuyait pas non plus. Il m'est arrivé de lâcher un livre parce que vraiment je n'arrive pas à avancer, je lis sans lire ou pire sans comprendre ce que l'auteur tente de raconter... Là, non... un peu comme une série moyenne ou un téléfilm sur lequel on tomberait par hasard, on se prend à continuer le visionnage parce qu'on a envie de connaître la fin, tout simplement... Et finalement, c'est bien à partir d'environ la moitié du livre que j'ai commencé à le trouver plus intéressant, le suspens était plus présent, ce que je craignais n'avait finalement pas lieu d'être, tout le monde n'était pas aussi noir qu'on aurait pu le penser... Ensuite, est-ce que ce qui est décrit là correspond à une certaine réalité ? A en croire ce que l'on peut entendre parfois aux infos, à ce bout de couverture soulevé sur un monde si sordide, il se pourrait bien que oui... Est-ce que c'est réaliste ? Je l'ignore, mais je crois que les choses se tiennent à peu près... Je n'en dis pas plus pour ne pas dévoiler la fin... mais c'est un happy end...

DSC08843

Les démons de l'île Saint-Louis de Peter Burley