Mis en avant à la bibliothèque, j'ai emprunté ce polar qui m'a vraiment plu. L'enquêteur Fin Macleod est envoyé sur une île écossaise à cause ou grâce à ses origines, puisque c'est de là qu'il vient. Mais il n'y est pas retourné depuis qu'il est parti faire ses études à Glasgow. Ce roman est plus l'histoire d'un homme qu'un véritable policier, bien qu'il y ait enquête. Un meurtre a eu lieu sur l'Île de Lewis, il y a des similitudes avec un autre perpétré quelques mois plus tôt à Edimburg, y a-t-il un lien ? En retournant sur les lieux de son enfance, Fin va autant enquêter sur le meurtre que sur sa propre vie qui contient des zones d'ombre. Les chapitres alternent entre le passé et le présent, chaque moment ou personne du présent renvoyant à un moment du passé. C'est captivant, l'auteur sait également rendre l'atmosphère du lieu, des hommes, l'ambiance est formidablement bien retranscrite. J'ai, à présent, très envie de lire les autres tomes L'homme de Lewis et Le braconnier du lac perdu, afin de rester plus longtemps sur cette île battue par les vents et en compagnie de ce Fin et de connaître la suite de son parcours personnel.

DSC07530

 

L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May.