C'est mon premier Rufin. J'ai pris celui-ci parce qu'il était en présentation à la bibliothèque. Un ouvrage très intéressant qui relate la vie de Jacques Coeur, Grand Argentier de Charles VII,  de façon romancée. J'ai aimé le style... mais... il aurait été préférable que je prenne le temps de le lire par grandes plages de lecture, ce qui n'a pas été le cas. Aussi, j'ai pas mal survolé les derniers chapitres car j'avais l'impression de ne pas avancer. Et puis, je me suis arrêtée à un détail tout bête qui a un peu cassé l'image que je me faisais de l'auteur, académicien tout de même, très certainement grand érudit en histoire... Dans un passage, il fait manger à notre personnage, des tomates, en Grèce, au temps de Charles VII, donc au moyen-âge, avant les grandes explorations... Si cela est devenu chose tout à fait courante,  les grecs ignoraient totalement l'existence de ce fruit avant Christophe Colomb. Ce genre de détail m'a un peu refroidie car si j'ai une certitude concernant la tomate, je n'en ai aucune pour le reste des évènements décrit, alors, y a-t-il d'autres erreurs ?? La forme du roman est une autobiographie qui serait écrite par Jacques Coeur. Jean-Christophe Rufin a pris des libertés pour combler tous les vides qui existent entre toutes les certitudes que l'on connaît sur le personnage, il reconnaît en postface y avoir sans doute mis un peu de lui même. Malgré tout, cela reste un ouvrage tout à fait intéressant pour se replonger dans l'époque, voir les changements qui se sont opérés alors, juste avant le temps des grandes explorations, aux débuts du commerce à grande échelle, la fin des chevaliers, la grande bourgeoisie qui prend de plus en plus d'importance...

DSC08169

Le Grand Coeur de Jean-Christophe Rufin.