Ce n'est pas parce que je tenais un calendrier de l'Avent en ligne que je n'ai pas lu. Voici donc une session de rattrapage sur mes dernières lectures :

Tout d'abord, un roman "conjugal" (étrange appellation), La guerre d'Hiver du finno-suédois Philip Teir :

Un roman qui ne me laissera pas de souvenir impérissable, mais qui se laisse lire tranquillement. Je n'ai pas été happée par l'histoire car j'aurais aimé que l'auteur approfondisse d'avantage ce qu'il a à nous dire de chacun des personnages de cette famille somme toute fort banale : un couple de sexagénaire qui se perd de plus en plus de vue, leurs filles qui ont chacune leur vie, évidemment l'aînée est très conformiste et la cadette se cherche encore à 28 ans, des envies, des rêves, des minis rebondissements, de toutes petites touches d'humour, beaucoup de bons ingrédients, mais un goût de trop peu à chaque chapitre qui auraient pu être mieux développés pour rendre l'ensemble plus savoureux. Je laisse 3 étoiles car je n'ai pas détesté. Le fait que Max Paul, le héros, soit sociologue m'a renvoyé à mes années de fac, que Eva, la cadette soit à Londres au moment du mouvement Occupy devant la cathédrale Saint Paul, l'hiver où nous y sommes également passés en vrai nous même ont apporté une résonance supplémentaire à ma lecture. Quand à dire si je recommanderais cette lecture, je vous dirais : si votre pile de livres à lire est déjà haute, ce n'est pas la peine, si vous avez peur de vous ennuyer lors d'un long trajet en train, alors pourquoi pas...

DSC00294

Et puisque je les avais tous les trois sur ma table de nuit, je me suis offert une série d'Elizabeth George (je viens de commencer le dernier de cette série). Thomas Linley sombre après le meurtre de sa femme, alors il s'en va, errant, sur les côtes de Cornouaille... sauf qu'il est rapidement rattrapé par sa profession car il tombe sur un homme fraîchement mort au pied d'une falaise. Si officiellement, il ne mène pas l'enquête, il va renouer avec le travail d'investigation.

Dans le suivant, il remet le pied à l'étrier sous prétexte d'aider une nouvelle collègue, Isabelle Ardery, qui ne le laissera pas de marbre, malgré ses défauts, je n'en dis pas plus, mais je ne l'aime pas cette Isabelle. Cette fois, un meurtre a eu lieu dans un cimetière de Londres, mais il semblerait qu'il puisse trouver ses racines dans le parc national de la New Forest. Linley accompagne le commissaire Ardery tout en gardant le contact avec Havers qui travaille avec Winston, sans changer ses habitudes de n'en faire qu'à sa tête, et puisque cela lui réussi, pourquoi changer ?

Et enfin, je viens de commencer le troisième, j'en parlerai plus tard..

.DSC00281

DSC00293

Elizabeth George, Le rouge du péché suivi de Le cortège de la mort.