Ah mais non, mais non ! Ce n'est pas possible ça, nous laisser en plan avec Barbara et Thomas, leurs histoires d'amours (impossibles, improbables ? Non pas ensemble, chacun de son côté) et devoir attendre longtemps avant de connaître la suite... Et oui, c'est le dernier Elizabeth George traduit en France. Si jusqu'ici, je savais que je pouvais connaître la suite de l'évolution des personnages principaux, car je n'avais pas encore tout lu, mais ce tome est sorti en octobre dernier, le suivant n'est sans doute pas près de sortir...

Et le roman ? On connaissait Barbara tête de mule n'en faisant qu'à sa tête, elle va vraiment très loin cette fois-ci et si Linley la couvre encore, plus ou moins, un peu malgré lui, on aurait assez envie de la secouer... Certes, elle arrive à ses fins, mais c'est difficile de cautionner son attitude (s'allier avec un tabloïd, couvrir des mensonges). Ceci dit, elle est fidèle à elle même et elle le fait vraiment pour la bonne cause, Hadiyyah, cette petite file qui est la si charmante et pétillante voisine de Barbara . Concernant l'histoire en elle-même, j'avoue l'avoir trouvée très emberlificotée sur plusieurs aspects, et au milieu, je m'ennuyais presque et le texte fourmillant de mots italiens m'a plus agacé qu'aidée à ressentir l'ambiance, je trouve que cela n'apporte rien au roman. Je n'ai rien contre l'italien, au contraire, mais cela ne sied pas à ce roman, selon mon humble avis. Ce n'est certainement pas le meilleur de l'auteure, cependant sur la fin, j'avais hâte de poursuivre ma lecture pour en connaître tous les dénouements. Elizabeth George nous laisse des ouvertures concernant Barbara d'un côté, concernant Thomas de l'autre (ça c'est mon côté midinette), je n'en dis pas plus.

DSC00748

Elizabeth George, Juste une mauvaise action.

***

Pendant ce temps, Le Prince puis Mademoiselle, ont lu ce roman. C'est l'histoire de Jersey, lycéenne qui perd mère et soeur dans une tornade. Elle refuse de croire à leur mort, son beau-père est tellement submergé par le chagrin qu'il ne peut plus s'occuper d'elle. Jersey apprend à ne compter que sur elle-même. C'est un roman fort, poignant sans être mièvre. Il s'adresse aux adolescents, mais il fait partie de ces ouvrage agréables à lire aussi pour les adultes. Il est captivant de bout en bout. Il va falloir que je le mette dans ma Pile A Lire, avec un mouchoir à côté. Il se lit rapidement.

DSC00762

Jennifer Brown, Tornade.