Le week-end du 8 mai, nous avons dû voter par procuration (merci nos fils) puisque nous avions rendez-vous du côté de Rouen avec une bonne partie de la promo de l'école où Le Prince a fait ses études supérieures, l'ESITPA devenu UniLaSalle et déplacée de Val-de-Reuil à Rouen. Nous avons commencé le week-end par une découverte des nouveaux locaux de l'école avant de rejoindre le gîte où nous avons passé d'excellents moments.

Le dimanche, nous avons fait une balade d'une bonne heure dans la campagne environnante, puis l'après-midi, nous sommes allés au Parc Rêve de bisons pour faire du canoë, retour à vélo puis un tour à la rencontre des bisons, biches et daims afin de retrouver la chaleur du gîte pour une dernière soirée avant de nous séparer le lendemain matin (ou midi, selon...), pourrons-nous attendre de nouveau 10 ans de plus pour nous revoir * ???

Petit florilège du week-end, c'est vraiment beau la Normandie (et encore, il y a des paysages et maisons que je n'ai pas pu prendre en photos !)

biblio

UNI le couloir

champs

balade

belle demeure vue

belle demeure

cygne

entrée

pont

vue belle demeure

vue de la belle demeure

jacinthes des bois

paysage canoé

bisons

Et nous avons aussi croisé le Corbeau et le Renard, bon, le corbeau n'était pas sur un arbre perché, et le fromage (normand : Livarot, Pont L'Évêque, Camembert et Neuchatel), c'est sur notre table qu'il se trouvait, mais les personnages étaient bien là (je n'avais pas emporté mon reflex et son zoom, alors c'est un peu juste pour les reconnaître) : 

corbeau et renard

corbeaurenard

renard

prairie

Oui, c'était un week-end gris et froid, mais plein de chaleur dans nos coeurs !

[* C'est très étrange et amusant, voilà une bande de camarades que je n'ai pas fréquentée durant leurs années d'études (j'ai connu Le Prince à la fin des siennes),  nous avons eu l'occasion de nous retrouver pour la remise des diplômes, puis 5 ans plus tard, puis 15 ans et enfin 25 ans après, et j'éprouve toujours un grand plaisir à retrouver ces têtes que je n'ai vu que peu de fois finalement (à part deux ou trois couples que nous voyons plus souvent), comme s'ils faisaient partie de mon entourage familier. Il semble que ce soit une promo assez particulière qui a vraiment bien fonctionné, le fait d'avoir la résidence dans les murs de l'école a aidé à créer une cohésion, mais ce n'était pas le cas de toutes les années, alors, nous avons de la chance ! ]