J7 Lons

Parce que dans les mauvaises expériences, on peut toujours en tirer du bon, je vais vous relater notre imprévu de fin de vacances...

Nous étions arrivés à Lons-le-Saunier où j'avais l'intention de voir deux vrais Bruegel au musée des Beaux Arts et puis... la panne, devant le Ding Fring, ça s'est passé en moins de 100 mètres, en moins d'une minute, une odeur, un bruit étrange, tous les voyants au rouge, arrêt total... 

Par chance #1 nous étions dans une rue semi-passante, nous n'avons pas vraiment perturbé la circulation (voir la photo)

Par chance #2 nous étions en ville, en plein jour, un jour de semaine (ça aurait pu nous arriver de nuit, au retour du restaurant prévu le soir, au beau milieu de nulle-part, voire pire, sur l'autoroute, sur la 3ème voie de dépassement, je n'ose même pas y penser...)

Par chance #3 nos vacances se terminaient, elles n'ont pas été gâchées...

Nous avons donc alors appelé l'assistance qui a envoyé un dépanneur, déjà pris par ailleurs, nous avons dû attendre 1 heure... Nous avions le goûter, Mademoiselle a pu aller se soulager dans la boutique à côté (très sympathique, merci#1).

Le dépanneur est arrivé et nous a emmenés au garage (à 500 mètres de là !), très sympathique, il a bien pris soin de nous, merci#2. Là, son premier diagnostic était très réservé sur l'état du véhicule, il nous a donc invités à le vider. Comme nous sommes bien équipés, et que nous étions en balade, nous avions les sacs nécessaires pour tout y mettre proprement, même les boules de pétanque du Prince (vraiment ? elles sont nécessaires ? un oubli, je crois... il y a fort longtemps qu'il ne les a pas utilisées...), nous avons tout tout tout enlevé, le moindre petit crayon, le macaron de "conduite accompagnée", les protections de ceinture... au cas où... Puis, nous avons pu attendre le taxi dans le coin d'attente tout à fait confortable. Il s'agissait d'un garage Renault qui fait aussi concession et location de véhicules. Tout le personnel a été bienveillant avec nous, merci#3.

Le taxi est arrivé très rapidement ensuite, et nous a ramenés au gîte. Très sympathique lui aussi. Pendant tout ce temps, nous avions des contacts réguliers avec l'assistance qui nous tenait au courant de l'avancée de la prise en charge. Il s'agissait alors d'assurer notre retour à domicile = avoir un taxi assez grand pour nous 4 et nos bagages (nombreux, parce qu'avec un Espace long, en ne partant qu'à 4, nous avons pris nos aises...) qui devait nous déposer chez le loueur de voitures le lendemain matin... Le taxi a su trouver une solution pour qu'il poursuive la prise en charge, merci#4.

Le Prince ne cessait de paniquer, malgré tout, l'Opel Mokka prévu ne serait jamais assez grand... "mais ne t'en fais mon chéri, on va bien trouver une solution"... voyons les choses, les unes après les autres. Les filles ont assuré côté bagages pour que l'on puisse compacter au maximum, faire pratique (tout en sacs)... Nous avons laissé quelques affaires sur place : le reste de nos pommes de terre du jardin + des oignons, ainsi qu'un siège pliant que l'on venait de nous refiler et qui ne servait que pour les vacances, avec l'accord de la propriétaire qui a su, elle aussi, se montrer très bienveillante en faisant l'état des lieux la veille au soir. Nous devions repartir à 8h15 le lendemain, merci#5. J'ai déposé 2 livres à la boîte à livres (mais il nous en restait beaucoup, surtout venant de la bibliothèque et puis, ceux que nous souhaitions conserver...).

Le lendemain matin, le taxi nous a déposé à Besançon (1 heure de route, et oui, il fallait un loueur qui accepte de laisser son véhicule dans une autre agence, cela ne court pas les rues, encore moins les montagnes et plateaux du Jura...) et c'est Europ Car qui nous a alors pris en charge, a négocié avec l'assistance pour trouver une solution à notre soucis de "trop de bagages"... L'idée a donc été d'ajouter un deuxième véhicule, merci#6. La personne qui s'est occupée de nous a été extrèmement bienveillante et pleine d'humour. D'ailleurs, dans l'ambiance, lorsque j'ai demandé à aller aux toilette et que j'ai constaté qu'il n'y avait plus de papier, j'ai annoncé que j'étais au bout du rouleau, ce qui n'a pas manqué de paniquer, pendant 1 seconde, un homme qui était là avec son fils et qui fût soulagé de nous voir rire (il a alors dû expliquer à son petit garçon, le double sens...). Nous avons pu entreposer tous nos bagages en les répartissant dans les deux véhicules, Miss est montée avec moi dans la Mokka, Mademoiselle a accompagné son papa dans la Corsa. Nous nous sommes suivis de près tout au long de notre trajet, j'étais devant et je surveillais à la fois mon compteur de vitesse (pas aussi pratique que l'Espace, mais je n'ai pas songé à utiliser le régulateur, pas l'habitude) et Le Prince derrière.  Les filles ont même eu droit à un sac de surprises !

Par chance #4, voyager d'Est en Ouest (et inversement) un jour noir ou rouge n'est pas du tout un soucis, ça a même un côté "Loto, à qui le tour ?", en dehors d'un ralentissement, suite à accident, du côté d'Angers, la circulation a été très fluide tout au long du chemin... et les sièges des Opel se sont révélés très confortable pour assurer un 800 km sans relais (nous nous relayons toujours au volant sinon).

Les filles assuraient la communication entre nos deux véhicules grâce à leurs smartphones, s'amusaient à faire connaissance avec les véhicules pour écouter la bonne musique, trouver comment allumer les phares (si besoin...)... C'est là que l'on s'aperçoit que posséder un véhicule de 12 ans d'âge vous donne l'impression de vivre au temps des cavernes lorsque l'on se retrouve dans une voiture récente (alors que tout de même, je le trouve bien pratique mon chargeur 6 CD puisque je ne suis pas passée au numérique côté musique...).

Partis à 10h30 de Besançon, nous sommes arrivés à 19h à la maison où nous attendait un délicieux couscous préparé par nos amis belges qui avaient gardé notre maison en notre absence, merci#7

La suite : lundi, nous avons rapporté les voitures à Trignac-Saint Nazaire et un autre taxi nous a ramenés chez nous. Pour la semaine, Le Prince étant en vacances, nous avons gardé la 206 des fils pour leur laisser la Kangoo du bureau (tout est à nous... et ils ont, à présent, plus de 2 ans de conduite), là aussi, tout le monde a été très sympathique, merci#8&9

Enfin, est arrivé le jour où l'Espace à été réparé, Le Prince a donc programmé sa journée de "récupération du véhicule" le mercredi 23 août, par chance #5 il était encore en vacances. Nouvelle prise en charge par l'assistance : un taxi est venu le prendre à domicile pour l'emmener à la gare. (Bon, alors si par l'autouroute, c'est cool d'aller d'ouest en est et inversement, un jour rouge, par le train, c'est loin d'être direct et rapide, cela prend donc autant de temps...  et oui... car il faut savoir qu''en France, tout est prévu pour les parisiens...) donc Saint Nazaire - Paris Montparnasse puis métro pour rejoindre la gare de Lyon, direction Lons-le-Saunier où un autre taxi est venu le chercher pour le déposer au garage. Ensuite, retour à la maison directement, arrivée à 0h30. Le mercredi, il y a nettement plus de circulation entre Lons et Paris, mais de Orléans à Nantes, en fin de journée, c'était très calme... 

À présent, nous regardons pour changer de véhicule un peu plus tôt que prévu, il y a tout de même une Conduite accompagnée en cours et une autre à venir prochainement, je serais plus tranquille avec un véhicule plus récent, même si je sais que cela ne met pas à l'abri des pannes... Reste à choisir le bon, il nous faut du volume, mais nous n'avons plus vraiment besoin de 6 places, nous ne voulons pas de SUV et autres mastondontes gros à l'extérieur et si peu spacieux à l'intérieur, un véhicule se doit d'être pratique avant tout, à nos yeux, et confortable également pour préserver nos dos... Bon d'accord, si, pour une fois, je pouvais l'avoir en rouge, je n'aurais rien contre... 

 Voiture