Comme envisagé à la réception du superbe album du Musée imaginaire de Jane Austen par Nathalie Novi, je me suis procuré les ouvrages qui me manquaient et j'ai donc lu Northanger Abbey dernièrement. Un roman plutôt court comparé aux autres, on sent une forte critique de la société de la part de l'auteure, mais avec un certain humour et l'on espère de tout son coeur que la fin corresponde à nos espérances. Jane ne nous déçoit jamais en la matière. Nous suivons donc la jeune Catherine qui fait ses premiers vrais pas dans la "bonne société" à Bath et en découvre les travers par expérimentation. Ce qui est amusant, c'est de se rendre compte que, finalement, ce roman serait pleinement transposable à notre époque contemporaine, il suffirait de changer les "outils", mais les moeurs, les idées, les espoirs semblent être les mêmes. Un délicieux moment. Et dans cette version, il y a quelques illustrations d'époque. Il faudrait que je me procure le DVD à présent...

Jane Abbaye

Jane Austen, Northanger Abbey (ou L'abbaye de Northanger)

***

Alors que je pensais les avoir déjà lus, j'ai emprunté les tomes 1 et 2 de Silex and the city, c'est toujours un régal d'humour où les vicissitudes de notre époque actuelle sont transposées à la préhistoire. Cela passe (passait ?) également sur Arte (pour qui préfère les dessins animés à la bande dessinée)

Silex 

Jul, Silex and the city

***

Et pour mon premier jour de vacances d'élèves, j'ai reçu le dernier Flow , le n°26 avec de jolis cadeaux comme ce grand cahier pour y mettre ce que l'on souhaite (pages blanches et pages à pois), des bandes de mots doux à détacher et glisser dans un bocal pour se faire plaisir un peu tous les jours ou pour offrir à un être cher qui a besoin de ces douceurs (je sais à qui je les destine ❤️). Et puis toujours des articles plaisirs : j'adhère tout à fait au premier Libre comme l'air et à 10 bonnes raisons de ne rien faire du tout (je n'ai pas attendu Flow pour l'enseigner à nos enfants), toujours de belles rencontres et découvertes ou redécouvertes, faire preuve de bienveillance aussi envers soi-même, et tiens, un titre qui ressemble à l'un de mes mantras "Quel problème ? Il n'y a que des solutions". Sommaire à découvrir ici. C'était aussi le dernier numéro de mon abonnement et je ne vais pas le renouveler, non parce que je n'aime plus ce magazine, au contraire, mais parce que je pense l'acheter au coup par coup...

Flow 26