Terminons notre Voyage du jeudi 12.

J'ai mon équipe au complet (côté enfants), nous remontons le passage Pommeraye, par le nouvel escalier et suivons la ligne pour nous rendre au théâtre Graslin afin d'y passer un moment plutôt relaxant en compagnie de l'oeuvre de Daniel Firman, Inside en écho avec Outside présenté hier (photos interdites, voir la deuxième vidéo du lien pour vous donner une idée), ensuite, nous sommes allés voir L'éloge de la transgression de Philippe Ramette qui fût le sujet d'une discussion intéressante, entre nous et avec quelques passants. [ Alors que je pensais que la fillette montait, Monsieur estimait qu'elle descendait étant donné qu'elle a des trous dans ses pieds et qu'il y a les tiges pour son emplacement sur le socle, Mister, Mademoiselle et Miss ricanaient. Un passant nous informe que sur le guide du Voyage, il est question de monter/montée. Alors, j'ai pensé à La nuit au musée (on a les référence que l'on peut !) : et  si cette fillette-statue était d'abord descendue, puis voulait remonter prendre sa place, mais qu'elle avait été surprise par le lever du jour qui l'aurait alors figée dans cette positions ? (ou l'inverse, c'était au moment où elle descendait). Une chose est sûr, c'est sa place !] et cette fois  les cariatides de la fontaine Wallace portaient des robes cousues contrairement à l'an passé où elles étaient faites de tricots. De là, nous sommes descendus vers la rue Kervegan, entièrement pavée, pour l'exposition de Michel Blazy, Last garden. Il était alors l'heure de quitter Monsieur et Mister, et de se donner rendez-vous fin juillet car ces jeunes hommes travaillant toute la semaine (le matin), occupent, tout à fait logiquement, leurs week-ends avec leurs amis quand l'occasion se présente (Mister ayant passé les 14 et 15 juillet à Paris)... 

Nous reviendrons à Nantes un autre après-midi, et je pense qu'ils nous accompagneront de nouveau, et cette fois, Le Prince sera des nôtres... à suivre...

Quand la ligne verte passe sous des éléments, doit-on vraiment la suivre ?

LVAN18 2 ligne chaise 

ou comment camoufler des échafaudages en choisissant son point de vue...

LVAN18 2 Graslin

LVAN18 2 Cambronne

LVAN18 2 camb transgress

LVAN18 2 camb trans

LVAN18 2 Camb robes

LVAN18 2 TdG kervegan 

Pour entrer dans le Temple du goût recouvert de charbon, il faut s'équiper :

LVAN18 2 LG chaud

Les racines de l'herbe à éléphant se sont compactées tel des troncs en poussant dans des récipients spécifiques :

LVAN18 2 LG herbe

LVAN18 2 LG plante racines tronc

LVAN18 2 LG plante

LVAN18 2 LG nature TV

LVAN18 2 LG nature

LVAN18 2 LG photos

Tout au long de l'été, des gouttes d'eau vont tomber sur ces photos de la place Royale, comme un rappel d'un dégât arrivé chez l'artiste qu'il a voulu reproduire volontairement ici (cliquer sur le lien pour une petite vidéo)

Acqua Nantes

Tout le monde a déjà fait pousser des lentilles, mais peut-être pas sur un morceau de coton de 1 mètre de diamètre ?

LVAN18 2 LG lentilles

LVAN18 2 LG lentilles coton

La découverte du plaisir de marcher sur du charbon (clic clic pour une vidéo)

Et voilà, c'est terminé pour cette fois, mais j'ai oublié quelques photos de notre parcours, alors voici :

LVAN18 2 chaussures

LVAN18 2 siège chaussure

LVAN18 2 urin

LVAN18 2 passage origami 

Merci de m'avoir suivie (ça sent les vacances dans la fréquentation du blog)

et merci de votre patience dans mes réponses à vos commentaires !