Rien à voir avec Jane Austen, même si cela se passe en Angleterre... Le titre complet est : Le coeur et la raison : Lord Peter Wimsey et Harriet Vane enquêtent à Oxford, écrit par Dorothy Leigh Sayers. Visiblement, cette dame était très connue dans l'entre deux guerres pour ses romans policiers mettant en scène Peter Winsey.

C'est un bon pavé de plus de 600 pages avec une très instructive introduction. Ce roman semble marquer une époque où les éléments se mettent en place sur une longue période, mais cela se fait sans longueurs inutiles et surtout, un véritable approfondissement de la psychologie de chaque personnage, c'est vraiment très riche.

Nous suivons principalement Harriet, elle même romancière policière, elle retourne sur les lieux de ses études, à Oxford, dans une université imaginée par l'auteure, exclusivement féminine, pour participer à une cérémonie. C'est là que commence ce qui va devenir une véritable affaire de corbeau, de menaces qui vont peser sur ce college. De messages de menace en événements étranges qui se déroulent la nuit, Harriet va mener l'enquête puisque l'on compte sur elle, mais va aussi devoir, finalement, avoir recours à une aide extérieure en la personne de Peter. On y aborde le féminisme, les idées nauséabondes des nazis, le rôle de la femme dans la société selon différents points de vue. C'est aussi ici que le titre prend tout son sens : faut-il aimer (le cœur) un homme et s'y consacrer entièrement en niant ses propres ambitions ou ne vivre que pour la recherche (la raison) et dans le célibat ? Y a-t-il une voix possible entre les deux ? Ce qui semble si simple (ou plus simple) à notre époque actuelle représentait un véritable défi alors, de quoi se tourmenter, ce que ne cesse de faire Harriet tout au long du roman. Il y a encore cet écart des classes qui reste très prégnant. Et puis, on déambule dans Oxford ♥, on fait connaissance avec des jeunes gens plein d'enthousiasme et d'insouciance. Il y a pas mal d'humour également, énormément de références littéraires (on se sent un peu ignorant d'ailleurs à la lecture de tout ceci, très peu de références m'étaient vraiment connues) et plus on avance dans la lecture, et plus on la trouve captivante.
Il faut bien reconnaître qu'il faut vraiment du temps pour que l'intrigue s'installe, mais c'est un vrai régal de lecture, un bel exercice de littérature, un pur plaisir ! Et je pense que c'est un livre idéal à lire avant de se rendre à Oxford (je m'y suis retrouvée rétrospectivement...)

Le coeur

***

Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher

Une étrange histoire captivante. Lubin, acrobate fait une mauvaise chute sur la tête, alors qu'il ne semble avoir aucune séquelle, il se rend rapidement compte qu'un jour sur deux disparaît de sa mémoire... Que fait-il durant cette journée ? Il va découvrir son double des autres jours, essayer d'apprendre à le connaître, vivre en intelligence avec lui, mais rien n'est simple quand chacun ne vit qu'à mi-temps... S'agit-il d'un dédoublement de personnalité, son entourage va-t-il le suivre jusqu'au bout de son aventure ? Une histoire présentée comme "un récit fantastique sur l'identité, la dualité de l'être, le rapport entre le corps et l'esprit" vraiment très intéressante jusqu'au bout !

ces jours