Papa avait ce roman, comme j'avais plutôt apprécié les autres ouvrages de l'auteur, je lui ai demandé de me le prêter et c'est exactement le genre de roman dont j'avais besoin en cette rentrée, quelque chose qui me captive facilement, qui empêche mes idées de vagabonder pendant ma lecture. Un livre de Joël Dicker, c'est un peu comme une bonne série américaine, vous voyez bien qu'il y a des grosses ficelles dans le scénario, quelques facilités et un décor bien léché, mais elle vous prend là où vous êtes et vous avez envie de rester jusqu'au bout pour connaître le dénouement tout en prenant un certain plaisir à suivre les personnages.

1994, Orphea, petite ville (imaginaire) des Hamptons sonnée par un quadruple meurtre le soir de l'inauguration du premier festival de théâtre. Le maire, les siens et une passante ont été assassinée par arme à feu. Les jeunes policiers Jesse et Dereck sont mis sur le coup et retrouvent le meurtrier...

2014, vingt ans plus tard, une journaliste s'approche de Jesse lors d'une soirée et lui met le doute sur le coupable, seulement, lorsqu'il veut la retrouver, taraudé par cette révélation, elle a disparu et est rapidement retrouvée noyée... Jesse et Dereck se voient contraints de se remettre en selle et de remonter tout le fil des événements depuis 1994, ils vont faire équipe avec Anna, jeune policière assez récemment arrivée à Orphea.

La force de Dicker est de savoir entretenir le suspens d'un bout à l'autre en dosant les informations données, faisant des allers et retours entre le passé et le présent, en distillant les données sur la vie de ses personnages au fil de l'intrigue. Ce n'est pas de la grande littérature, il n'y a pas de profonde psychologie des personnages (voire, nous sommes plutôt dans la caricature, est-ce volontaire ? Cela donne un côté humoristique, en fine toile de fond, à l'histoire), mais c'est efficace et ça se lit très bien. 

Après lecture, je pense que si je veux pouvoir un jour décider Le Prince à aller à New-York, c'est en lui vantant les Hamptons et Long Island, que je pourrais le convaincre !

Disparition

La disparition de Stephanie Mailer, Joël Dicker.