Je poursuis ma série Jirô Taniguchi et ses hommes pas pressés, avec les ouvrages que je trouve à la bibliothèque (mais je crains avoir fait le tour... il me reste à trouver Quartier lointain, l'acheter peut-être ?), cette fois, nous suivons les déambulations d'un grossistes en accessoires qui aime essayer de nouveaux lieux, plutôt simples et à petits prix, pour s'y restaurer. Nous faisons ainsi connaissance avec les différentes habitudes des japonais au quotidien qui sont plutôt éloignées des nôtres : un repas étant souvent composé de nombreux petits plats, parfois tous suremballés dans le cas de la vente à emporter. Comme il est célibataire, nous n'abordons pas le repas domestique à proprement parler qui doit également être un sujet à ajouter. Très intéressante et instructive promenade culinaire. 

Si des japonais passent par là, je serais enchantée d'avoir votre point de vue, voire des informations complémentaires.

gourmet

 

Le gourmet solitaire, Taniguchi et Kusumi