Cette semaine, je me suis offert le nouveau roman graphique de Sophie Henrionnet et Mathou, Et puis Colette.

C'est une très belle histoire, vraiment très émouvante, et aussi pleine de vie, d'espoir, de beaux et doux moments ♥ Un vrai bonheur de lecture. Anouck est bibliothécaire et vit à Paris, sa soeur, qu'elle n'a plus vu depuis 10 ans, vient de mourir et lui confie la tutelle de sa fille, Colette, 7 ans... Nous suivons les réflexions d'Anouck, découpées en chapitre, le dessin apporte beaucoup de douceur, de gaité au propos, l'ensemble est parfaitement harmonieux. Une belle réussite !

Et puis

***

Finalement, Quartier lointain de Jirô Taniguchi était bien à la bibliothèque, aussi, je l'ai emprunté mercredi et l'ai lu avec beaucoup de plaisir. Je me demande si le film Camille redouble n'a pas été inspiré de cet ouvrage, car l'idée de départ est la même (ah non, il semblerait que le film rappelle fortement Peggy Sue...) ... Notre héros, 48 ans, se retrouve à la place de celui qu'il était à 14 ans, avant la disparition de son père... Il va revivre les événements de ces mois là, en leur donnant un tour légèrement différent puisque, par exemple, les cours sont nettement plus facile pour lui avec son expérience... Est-ce que cela va finalement influer sur son avenir ? Va-t-il savoir pourquoi son père est parti ? Que va-t-il apprendre sur sa famille, ceux qu'il a côtoyés ? Son regard d'adulte sur ses proches va-t-il l'aider à comprendre ses parents ?

quartier

***

Un autre roman graphique, celui d'un bout de la vraie vie de Gudule, raconté à la fois par elle-même et par sa fille, Mélaka, qui l'illustre. Gudule est une personnalité forte, auteure aussi bien pour les enfants que pour les adultes (pour faire sa connaissance rendez-vous ici, puis allez jeter un oeil sur ses deux blogs restés en ligne après son décès clic ici et clic là et celui qui continue d'être alimenté par sa fille  là). Alors qu'elle venait de perdre son mari d'un cancer, cette sale maladie ne lui a pas donné beaucoup de répis avant de s'attaquer à elle. C'est un roman émouvant et gai à la fois, l'amour d'une fille pour sa mère, leur complicité sans faille, mais aussi les peurs de l'une et l'autre, des mots sont mis sur les maux, merci Mélaka pour ce partage. Sous les bouclettes.

bouclettes