Il y a 22 ans, nous venions de passer à la numérotation à 10 chiffres (le 18), Madonna venait d'être maman pour la première fois (Lourdes, le 14, il y a ces informations qui à priori ne vous intéressent pas, mais que vous retenez parce qu'elles s'encrent en vous avec les autres souvenirs importants du moment...et oui !), le passage à l'heure d'hiver venait d'être décalé à la fin du mois d'octobre... mais l'essentiel pour nous était que nous devenions parents, et doublement, pour la première fois !

Et Monsieur qui étudie la génétique, m'expliquait ce week-end ce qu'était la méthylation et que c'était cette méthylation* qui faisait qu'en tant que jumeaux monozygotes, partageant donc le même ADN, ils étaient différents sur bien des aspects.

Mister 

Bon anniversaire Mister !

Mon artiste de précision, mon architecte depuis toujours, mon ex-ministre de l'Intérieur devenu ministre des Affaires étrangères, mon si tranquille qui aime à présent sortir avec ses amis du bout du monde, mon voyageur, mon devenu sportif, mon devenu cuisinier, mon devenu couturier, mon explorateur des possibles...

Monsieur

Bon anniversaire Monsieur !

Ma force tranquille, mon grand calme qui ne se fâche qu'en mode multijoueurs lorsque des "bourrins" n'ont pas compris l'aspect tactique du jeu, mon toujours près à rendre service, mon Prince Charmant en puissance, mon scientifique, mon chevelu d'une extrême patience qui plaît tant à ses petites cousines ravies de pouvoir le coiffer à l'infini...

* La méthylation en résumé vulgarisé au maximum (donc nécessairement approximatif, mais donnant une idée de la chose) : elle joue un rôle pour réguler l'expression de l'ADN et donc fait que deux personnes ayant le même ADN seront tout de même différentes sur plusieurs aspects (physique, maladies, caractère...).