Il m'attendait sur la table de la bibliothèque, je l'avais vu sur plusieurs comptes Instagram, à mon tour de le lire...

Ça raconte Sarah, ça raconte l'amour, ça décoiffe, ça essouffle, ça interroge, ça va vite, ça raconte la passion, ça part un peu partout en Europe, ça parle d'amour entre deux femmes, ça parle de cancer, ça raconte l'échec, la déchirure, la désolation, la passion, l'amitié, l'abandon familial aussi, c'est un roman qui n'a pas son pareil... Je ne saurais même pas dire si j'ai aimé ou non, je n'ai pas détesté, je n'ai pas adoré, il y a des choses qui m'ont dérangée (trop de cigarettes au début, un enfant que l'on abandonne par passion amoureuse...), mais il y a aussi tellement de belles choses, tellement de vie, de passion, que ce roman est prenant et se lit d'une traite...

sarah

Ça raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard 

***

Je pense que je serai à la retraite lorsque je serai arrivée au bout des aventures de Pitt et Charlotte. Encore un tome que j'ai dévoré, j'ai trouvé le temps cette semaine, ici et là (ah oui, quelques nuits écourtées, ça aide... un peu de stress en cette fin d'année, pas pour le bac de Miss qui est en 1ère, ça s'est plutôt bien passé, mais pour Monsieur qui postule à l'école doctorale 🍀🍀👨‍🎓🍀🍀). Cette fois, c'est Thomas qui, bien malgré lui, s'est mis dans une très mauvaise position à force d'enquêter sur une affaire dont on l'a chargé... peut-être pour le piéger ? Charlotte et sa soeur Emily vont avoir à donner beaucoup de leur personne pour résoudre cette affaire et venir en aide à Thomas, aidées par un certain Jack qui pourrait bien être le futur époux d'Emily...

silence

Silence à Hanover Close, Anne Perry.

***

Et donc, le week-end dernier, j'ai pris le temps de lire des bandes-dessinées à l'ombre du chêne. Oh, savoureux moments ! L'avantage de la vie à la campagne, pas besoin de partir pour se sentir en vacances, le temps d'un week-end, d'une soirée, voire simplement d'un déjeuner au milieu d'une journée de travail ♥

 Je n'avais jamais lu Boitelle de Maupassant, j'ai eu envie de découvrir l'original, une courte nouvelle publiée dans l'Écho de Paris le 22 janvier 1889 après avoir lu la version roman graphique. Une histoire d'amour contrariée parce que l'aimée n'avait pas la bonne couleur de peau pour les parents normands du prétendant, à cette époque où l'on ne pouvait s'unir sans le consentement de ces derniers... C'est le racisme, essentiellement par ignorance, de cette époque... La bande dessinée est suivie d'une nouvelle qui serait une suite imaginée de la vie de la jeune fille qui a poursuivi sa vie de son côté. De belles illustrations et texte fidèle.

BD Boitelle 

Boitelle et le café des colonies, Didier QUELLA-GUYOT et Sébastien MORICE

***

On reste dans le thème des amours contrariés avec Eldorado. Notre héros américain est épris de Louisa, et puisqu'il est un peu trop vidicatif en tant qu'ouvrier, il est embarqué malgré lui vers le sud, en Amérique Centrale, sur la construction d'un canal. Sur son peu de temps libre et avec le peu d'argent qu'il parvient à mettre de côté, il envoie des lettres à Louisa, mais celles-ci sont rapidement interceptées, par hasard au départ, puis par choix, par l'épouse de l'ingénieur en chef qui voit là une façon de s'évader en s'imaginant que ces lettres lui sont adressées, il n'est pas facile de vivre ici, loin du monde... La fin est tragique et belle à la fois. De belles illustrations.

BD eldorado

Eldorado, Damien Cuvillier et Hélène Ferrarini

***

Avec Une histoire Corse, c'est à l'omerta à la fois insulaire et familiale que va être confrontée notre héroïne qui va découvrir la vie de sa mère, en train de mourir d'un cancer, avant elle... Une belle histoire inspirée de faits réels dramatiques qui sont malheureusement l'un des pans de l'histoire de cette île de Beauté. Des allers et retours entre le présent et le passé de chacun, reconstituant ainsi, petit à petit, le puzzle familial, ses lourds secrets, les rivalités, les méthodes expéditives et un beau final.

BD une histoire

Une histoire Corse de Dodo et Glen Chapron.