Cette année, pour la kermesse, l'APEL a eu envie de renouveler le stock des déguisements de l'école. Appel lancé aux couturières, j'ai répondu présente, en tant que maman, en tant qu'enseignante... J'ai d'abord confectionné un premier costume de chat, repris ensuite par d'autres mamans (pas de photo, c'était un modèle du magazine Fait Main)... Puis on m'a demandé de faire autant d'exemplaires possible de la robe Juliette Capulet (modèle issu du livre Princesse,pirates et Cie de Annabel Benilan) avec les morceaux de tissu que l'on m'a confiés. Une maman avait donc fait un premier modèle en 8 ans, et j'ai suivi à la fois le patron du livre et les adaptations de ce modèle. Les tissus viennent majoritairement d'une vente chez Emmaüs, ils ne sont donc pas nécessairement neufs, ce qui donne à ces robes un aspect plus authentique (n'est-ce pas ?). J'ai donc pu réaliser trois robes. J'ai dû adapter la taille. Les patrons du livre ne vont que jusqu'au 8 ans, et il fallait des robes taillant plutôt 10-12 ans.

Les modèles issus de ce livre sont vraiment bien faits, à taille réelle, les explications claires. Il manquait juste, à mon sens, de précisions concernant les bas des robes. Je n'ai trouvé nulle part de mention claire pour expliquer qu'il fallait utiliser un rectangle de telle taille, pour une couturière débutante, cela peut-être déroutant car il faut deviner. A moins que je n'ai pas su trouver cette information. Car pour éviter les répétitions, il y a d'abord des explications générales sur la confection, puis des explications propres aux robes et aux pantalons, et enfin les double pages concernant chaque costume et ses spécificités. 

Pour notre part, nous avons de toutes façons adapté ce bas de façon à utiliser le moins de tissu possible, pas de fronce donc, mais une "jupe" en trapèze. Pour le bas des manches, nous avons également adapté en remplaçant le velours par le voilage. Ce voilage étant un ancien rideau, j'ai coupé le long du bas, où le bord était déjà plombé, pour l'utiliser comme bas des manches.

DSC00905

DSC00900

Pour maintenir la parmenture, et comme nous n'ajoutions pas de décoration au col (contrairement au modèle du livre), j'ai utilisé le seul point fantaisie de ma machine à coudre.

Vous pourrez admirer une autre version de cette robe sur le blog de Lorine, ainsi que découvrir quelques pages du livre par la même occasion.