Ces derniers temps, je n'ai cessé de lire (mais j'en ai peu parlé pendant l'Avent) et nous avons refait un plein à Noël côté bandes-dessinées :

A la bibliothèque, j'ai trouvé Le jour où le bus est reparti sans elle de Beka, Marko et Cosson, une tranche de vie en quelques épisodes et quelques contes zen qui correspondent tout à fait à ma philosophie de vie. De belles illustrations invitant à la zenitude, une bonne bande-dessinée certes de développement personnel dans un sens, mais bien amené.

Beka

***

Un roman amusant de Ian Mc Ewan, Opération Sweet Tooth, on pourrait croire qu'il s'agit d'une histoire d'espionnage, mais c'est avant tout une ode au plaisir de la lecture... et puis, peut-on influencer l'esprit des gens par le contenu des romans mis en avant par ceux qui en ont le pouvoir ? Intéressante réflexion, douce histoire d'amour, un recueil original.

Sweet

***

Et dans la hôte du Père Noël ? 

Je continue de compléter ma collection de Pico Bogue toujours avec le même plaisir.

Noël Pico

Je passe du temps avec notre Pape François, côté écologie, Laudato si' avec les images de Yann Arthus-Bertrand et côté humour avec ce calendrier Sacré François pour passer une bonne année 2019 !

Noël Pape

 Pour la famille, nous avons pris L'économie comme vous ne l'avez jamais vue (et oui, nous sommes assez friands des infographie et autres belles présentations des informations) :

Noël économie 

(je développerai la suite quand j'aurai tout lu)

Monsieur a reçu ce tome des Notes de Boulet qu'il n'avait pas :

Noël Boulet 

Et Le Prince a reçu plusieurs BD dont :

(lu) Edelweiss de Mayen et Mazel : Superbe histoire que celle d'Olympe déterminée à grimper le Mont Blanc à une époque (juste après guerre) où peu s'y risquaient et encore moins les femmes. Une belle détermination, une belle histoire d'amour plus fort que tout. Je vous invite à aller lire la chronique de Branchés Culture pour en savoir plus.

Noël Edelweiss

 Les voyages d'Ulysse d'Emmanuel Lepage, Sophie Michel et René Follet

Noël Ulysse

(lu) Vanikoro de Patrick Prugne (souvenez-vous Iroquois, et j'avais lu Frenchman début décembre...) : les naufragés de la dernière expédition de La Pérousse, sur fond de vérité historique, l'auteur s'attache à imaginer ce qui a pu se passer... Toujours un plaisir côté illustrations également

Noël Vanikor

Frenchman

(lu) Toujours un plaisir de retrouver Voutch : Le futur ne recule jamais. Il sait croquer les travers de ses contemporains avec talent.

Noël Voutch

(lu) Les derniers jours de Stefan Zweig de Sorel et Seksik : ce roman graphique relate la fin de la vie de l'auteur qui fût trop pessimiste pour croire que les choses pouvaient changer dans l'Allemagne nazi pendant la guerre... Un très beau récit et l'on se dit qu'il faut toujours garder espoir, contrairement à Zweig, même quand on pense que Le Monde a touché le fond (ce qu'il est en train de faire actuellement...) il peut alors encore rebondir, même si bien sûr, l'Histoire n'est qu'un éternel recommencement...

Noël Zweig

(lu) Puisque j'ai lu le roman et vu le film, je vais découvrir la version illustrée de Elle s'appelait Sarah, Tatiana de Rosnay, par Pascal Bresson et Horne.  Important de se remémorer l'un des événements les plus affreux et les plus oubliés de 39-45 avec la rafle du Vel d'Hiv', ce roman graphique rend honneur au texte et je dirais même que je l'ai préféré au roman...

Noël Sarah 

(lu) Il fallait compléter la trilogie de Geluck avec ce dernier tome Geluck pète les plombs. C'est un humour très corrosif qui ne plaira sans doute pas à tout le monde, ici, on aime. Il ne va pas trop loin quand il s'agit de défendre les femmes, la planète et de nous faire rire, parfois jaune... 

Noël Geluck